Ma vie à vélo… avec AXA

Posté par Jean-Jacques le 18 juin 2014

Les assurances AXA lançant auprès de leurs personnels et clients une campagne de prévention sur le partage de la route (de la rue serait plus exact) j’ai récemment été contacté, et retenu, pour jouer les Antoine de Maximy dans un échantillon de 5 cyclistes urbains franciliens, pour ma part : catégorie cadre masculin d’âge mûr.

C’est l’agence « cross média » delasource qui a fourni les caméras – l’une sur le casque (que j’ai mis pour l’occasion) afin de filmer la route et l’autre fixée au guidon pour me filmer moi (rien de passionnant) - et dont les sympathiques journalistes et cadreuses ont réalisé mon interview et le montage final sur la base de mes aller/retour domicile-travail pendant une dizaine de jours.

Le hasard faisant bien les choses, il se trouve que pendant cette période, j’ai été confronté à une recrudescence de situations sinon dangereuses (à part une), du moins représentatives de la conduite parfois anarchique de nos ami(e)s motorisé(e)s en milieu urbain

Je vous laisse juge :

  1. Kady une jeune travailleuse
  2. Marion une étudiante
  3. Igor vélibiste néophyte
  4. Tanguy cycliste expérimenté
  5. moi-même 

Publié dans Actions ! | 3 Commentaires »

Un écho à mon coup de gueule…

Posté par Jean-Jacques le 21 février 2014

Fin Janvier 2014, j’avais poussé un coup de gueule contre des véhicules municipaux stationnés sur la piste cyclable du bd Soufflot à Nanterre par des chauffeurs trouvant cette méthode plus simple et commode que de chercher un emplacement ne génant pas les cyclistes.

C’est M. Debord, pas Guy mais Didier, l’adjoint au maire délégué à la gestion de l’espace public, qui m’a répondu :

Nanterre 2014-02-21 réponse station. PC Soufflot.

Il est possible que lors des prochaines formations et actions de sensibilisation, il y ait des volontaires inscrits d’office ! 

Pourtant, il me semblait que connaître et respecter le Code de la route était indispensable pour passer son permis de conduire ?

Publié dans Actions ! | Pas de Commentaire »

Recensement : le vélo oublié ? patience… plus en 2015

Posté par Jean-Jacques le 7 février 2014

Alerté par une remarque publiée sur www.vélotaf.com j’avais interpelé l’INSEE sur l’aberration de mettre dans le même sac statistique tous les 2 roues, motorisés ou pas, pour la question relative aux déplacements domicile / travail :

Formulaire de contact du site de l’INSEE, rubrique « réclamation »
Bonjour,
Je n’y ai pas encore été confronté mais il semblerait que dans le questionnaire du recensement 2014, à la question « comment vous rendez-vous habituellement au travail ? » on ne puisse répondre que par -à pied -en transport en commun -en 2 roues -en voiture.
Concernant les 2 roues, cela met dans la même catégorie les cyclistes et les motards, alors que ces deux modes de déplacement n’ont pas grand-chose de commun à part le nombre de roues ainsi que la facilité à stationner à peu près n’importe où. En effet, alors que les conducteurs de 2 roues motorisés peuvent utiliser la quasi totalité des infrastructures routières, bien trop souvent les cyclistes ont besoin d’aménagements spécifiques pour pouvoir se déplacer en toute commodité et sécurité.
J’aimerais donc connaître la ou les raisons de cet amalgame ?
Cordialement, J.J.M.

La réponse n’a pas tardé, bravo à eux :

INSEE contact – 07/02/2014 – 11:38

Bonjour,

L’Insee est attentif aux suggestions émises par ses usagers.

A la demande du Cnis (rapport sur leur site internet), le questionnaire du recensement de la population sera révisé pour la collecte de janvier 2015. Il intégrera par exemple la situation des personnes au regard du pacte civil de solidarité (Pacs) ou l’utilisation du vélo comme mode de déplacement quotidien.
Nous sommes à votre disposition pour de plus amples informations.
Cordialement, Insee contact

Nota bene : Pour l’info précise, il faut aller en rubrique 7 « transports et déplacements » du pdf du compte rendu des travaux du Cnis avec des réflexions qui me semblent pertinentes
Juste après l’exposé, on trouve un tableau récapitulatif des propositions de modification retenues

Bon, je sais bien que ce n’est pas ma modeste personne qui les a influencés, mais il est agréable de constater que les choses évoluent doucement

Publié dans Actions ! | Pas de Commentaire »

Un plaidoyer et un coup de gueule

Posté par Jean-Jacques le 25 janvier 2014

En ce début d’année, 2 actions envers les communes de départ et d’arrivée de mon trajet domicile/ travail

Un plaidoyer pro-DSC (double-sens cyclable) adressé au maire d’Enghien les Bains : 

fichier pdf Courrier au maire DSC rue de la Barre et pour visualiser la situation : fichier pdf Enghien plan DSC rue de la Barre

Un coup de gueule adressé au maire de Nanterre fichier pdf Nanterre stationnement PC Soufflot au sujet des véhicules (prestataires extérieurs ou municipaux) d’intervention technique auprès d’une école dont les chauffeurs trouvent plus simple de stationner sur la piste cyclable longeant un boulevard très passant …

WP_000985  WP_000986

… plutôt que de chercher à stationner sans gêner les cyclistes comme savent pourtant le faire certains : 

WP_000987

( ou, à défaut,  en se faisant ouvrir l’un des portails d’accès à l’école concernée)

Publié dans Actions ! | Pas de Commentaire »

Dr CNOP ?

Posté par Jean-Jacques le 10 janvier 2011

Non, je ne suis pas Louis Jouvet mais tout simplement, depuis hier après-midi, Trésorier de CNOP c’est à dire l’association des Cyclistes du Nord-Ouest Parisien (extrème nord-ouest pour ce qui me concerne !) : http://cnop.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/09/creation-de-l-association-des-cyclistes-du-nord-ouest-parisi1.html

 Cette association, créée par un « ancien » (à tous les sens du terme) du forum www.vélotaf.com, a pour vocation d’une part de fédérer les cyclistes du quart nord-ouest de la capitale, voire même au-delà du périph’ de l’agglomération parisienne du même quadran, et surtout d’être un interlocuteur critique de la Ville de Paris tout en étant constructif par sa force de proposition (le 1er persifleur qui dit « farce » je l’exclus du blog)

Rude tâche face à une certaine inertie de la machine administrative de la Ville de Paris et une forme d’individualisme naturel des cyclistes au quotidien. Non pas qu’ils soient égoïstes, mais plutôt rétifs à s’embringuer dans des trucs et des machins, tout comme ils préfèrent la liberté de déplacement procurée par leur vélo aux contraintes de l’utilisation d’une voiture ou des TEC (cf lexique)

Premieres actions :

La critique de l’aménagement cyclable de la place de Clichy : http://www.paris.fr/portail/pratique/Portal.lut?page_id=9068 

Une prochaine rencontre a d’ailleurs été obtenue « in situ » avec le maire de Paris, M. Delanoë himself, afin de lui faire part des doléances des cyclistes face à une réalisation qui n’a visiblement pas tenu compte des décisions prises lors de la concertation (sérieuse) faite avant le début des travaux. Conséquence : les cyclistes n’utilisent pas, ou trop peu, ces aménagements mal conçus, sources de conflits, avec les piétons notamment, et l’objectif de sécuriser et faciliter les déplacements d’une catégorie vulnérable d’usager de la voie publique n’est pas atteint.

Projet d’aménagement de la rue Cardinet (entre la station Sncf Pont Cardinet et l’avenue de Clichy) dans le cadre du grand projet d’aménagement urbain Clichy-Batignolles http://www.paris.fr/portail/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=21553

Projet de prolongation du tram T3 de la Porte de La Chapelle à celle d’Asnières : http://www.prolongement-t3-porteasnieres.fr/ une « visite de chantier » étant d’ailleurs prévue samedi 15 janvier à 10h avec Annick LEPETIT, depuis 2001 Conseillère de Paris, Adjointe au Maire de Paris chargée des déplacements, des transports et de l’espace public

20-01-2011 – Compte rendu de ladite visite : c’est en minibus que la dizaine de personnes conviées à cette visite du chantier de l’actuelle prolongation du T3 jusqu’à la Porte de La Chapelle se sont rendues sur place, vers Nation (où une coupure obligera les voyageurs à changer de rame, nécessité technique en raison de la longueur de la ligne afin de limiter les conséquences de cumuls d’éventuels retards) puis le secteur de la Porte Dorée.

Exposé détaillé sur :

  • la méthode de conduite du chantier (d’abord travaux des « concessionnaires » : EDF, GDF, CPCU, égouts – puis aménagement d’un trottoir, de l’autre trottoir et enfin de la chaussée du tram – ordre variable selon les circonstances),
  • le nécessaire délai de 4 ans pour réaliser le moindre tronçon quelle que soit sa longueur,
  • le recyclage des matériaux (pavés, bordures de trottoir) afin de limiter leur rachat en neuf,…

Au passage, les cyclistes (Abel - le Pdt du CNOP – et moi) ont remarqué qu’un effort avait été fait sur le tracé des pistes cyclables afin de limiter les basculements unilatéraux à double sens, mais que leur réalisation laissait encore à désirer : le diable se cachant dans les détails, des virages à angles vifs sur une piste unique à double sens rétrécissent la largeur disponible et vont obliger les cyclistes voulant se croiser sans risque à sortir de la piste pour empiéter sur la partie piétonne du trottoir. Il n’est pas certain que c’était l’objectif initial… enfin, qui vivra verra !

A suivre donc, au cours des réunions de concertation pour le projet de prolongation jusqu’à la Porte d’Asnières

Publié dans Actions ! | Pas de Commentaire »

Masse critique atteinte !

Posté par Jean-Jacques le 2 juillet 2010

Hier soir jeudi 1er juillet, participation à la « masse critique » organisée à Paris par Vélorution! http://velorutionuniverselle.org/articles/spip.php?article60

Une « masse critique » cycliste, c’est lorsqu’il y a tellement (trop diront certains) de vélos sur la chaussée que ce sont eux qui imposent leur rythme à la circulation, à l’inverse donc de ce que l’on vit quotidiennement 

Cette 1ère (pour moi) « masse critique » était sympa et m’a permis de retrouver « Me Abel », Huissier de Justice Cycliste chargé du décompte des participants (env 300), Le Boche, Sevaudrey, Bourgogne Rouge et Christophe (un de ses enfants), et 2-3 autres vélotaffeurs dont je persiste à ne me rappeler ni le pseudo ni le prénom… (oui je sais, honte à moi, shame on me…)

Elle m’a par ailleurs permis de découvrir que le jardin Tino Rossi (point de rassemblement sur les quais près de l’Institut du Monde Arabe) est « saturé » de noctambules profitant de la nuit pour pique-niquer, boire un coup, disctuter, etc. je n’en croyais pas mes yeux de banlieusard

Bon, maintenant je vais faire mon grincheux

Le thème était, je cite : 22h30 : Masse critique nocturne lumineuse : sortez les lumières et tout ce qui brille ! # Départ : jardin Tino Rossi 75005 Paris et force me fut de constater… que les vélorutionnaires sont plus doués pour jouer les ninjas (voir ce terme dans le lexique) que les Lumière Man car j’ai rapidement renoncé à compter les vélos dépourvus ne serait-ce que d’un éclairage AR basique. Les Vélorutionnaires et leurs sympathisants se sentent-ils libres, trop libres sans doute, pour :

  1. respecter la législation
  2. suivre leurs propres consignes lorsqu’ils organisent une manifestation (un comble !) ??

Mais les drapeaux et vélogirafes (5 ou 6 il me semble) étaient là pour compenser…

Pas d’anicroche avec les 2 ou 4RM, malgré, par exemple, 3-4 tours de la place de la Bastille (dont 2 derrière une superbe blonde en Vélib’ mais… « emportés par la foule qui nous… » etc. bref : rien), et même si parfois le manque d’encadrement a fait se relâcher les rangs du cortège, ce qui est propice aux infiltrations d’indésirables.

Un semblant de « staff » s’est d’ailleurs assez rapidement mis en place pour aider à faire face à quelques petites tension très vite détendues. Un faux air de Paris Rando (voir le site Paris rando vélo) du vendredi soir avec quelques 2RM énervés, la plupart restant calme et essayant de jouer la carte « trottoir » pour essayer de tirer leur épingle du jeu… mais se trouvant bloqués lorsque le cortège tournait en leur coupant la route : bien fait ! na !

Comme l’a remarqué un « collègue » : intéressant de voir ce qu’une petite masse provoque (sympathies de piétons du bord de trottoir ou d’habitants à leurs fenêtres, car on faisait pas mal de bruit, voire de certains automobilistes).

Bilan : positif, pédaler dans la douceur de cette nuit d’été fut bien agréable (de toute façon, je n’aurais pas dormi plus tôt avec la chaleur accumulée dans mon palace pendant la journée) de même que le retour par les berges quasi désertes du bassin de La Villette puis du canal de St Denis

Pas de photo de la manif ni de mon vélo superbement décoré d’une guirlande lumineuse clignotante de Noël (sur pile accu chargée par capteur solaire) qui courait le long du cadre et terminait en montant le long d’une hampe en bambou ornée d’un drapeau tricolore (et je n’étais pas dans les plus excentriques !) mais si j’en trouve… en revanche, voici quelques slogans dont je me souviens et que je laisse à votre appréciation :

- On avance, on avance, on n’a pas besoin d’essence

- Le pétrole ça pue, ça pollue et bientôt y’en aura plus

- Arrêtez les voitures, pédalez et respirez

Publié dans Actions ! | Pas de Commentaire »

 

mademoizl |
Environnement TCHAD |
adminactu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carsplus production
| RADIO JUSTICE
| JCM