• Accueil
  • > Archives pour novembre 2017

Vélo rond : évolution (1)

Posté par Jean-Jacques le 26 novembre 2017

Pause canapé, l’habituel coussin chauffant/ronronnant (et parfois ronflant) contre ma cuisse droite (sa place attitrée), après un p’tit bol d’air et, surtout, la satisfaction d’avoir réussi, à défaut de belle ouvrage de compagnon, un bricolage astucieux.

A partir de pièces trouvées dans le tiroir de commode réservé aux « ça pourrait encore (re)servir » : 1 rétroviseur ovale noir btwin sur tige (sans sa fixation, cassée) + 1 support de lampe « pour conformité avec la législation » + 2 colliers autobloquants = le rétroviseur de cintre qui faisait cruellement défaut.

De plus, j’ai trouvé une vieille sonnette « ratbike » staïle qui kroïnke plus qu’elle ne dring-dring mais suffit pour avertir (quand elle le veut bien).

Du coup, j’ai profité du p’tit vent frais sous le ciel couvert pour aller faire le tour du parc des Chanteraines. J’ai bien fait : il n’y avait pas la foule des w.e. ensoleillés de la belle saison.

WP_000261
La pompe, gainée d’un tronçon de chambre à air pour plus de discrétion, est désormais fixée sur le fourreau droit de la fourche et un bicycode (autocollant bleu) a été gravé sur la jonction tube de direction/cadre

WP_000262
la cordelette pour attacher l’anse du U a disparu, remplacée par un discret support de Viooclip HS pour protéger la base

WP_000263 (1)
le nouveau poste de pilotage presque comme si vous y étiez (on voit bien la pompe sur le côté de la fourche), encore qu’avec ce vélo, on se laisse porter plus qu’on ne conduit ou pilote.

Ce vélo est génial pour flâner, un peu moins pour vélotaffer , malgré la poursuite de son équipement avec la toute récente  pose d’un garde-boue avant

Publié dans Mes vélos | Pas de Commentaire »

Vélo rond : apte au vélotaf mais…

Posté par Jean-Jacques le 14 novembre 2017

J’ai récupéré mon Précieux (One ring bike to rule them all…) réparé et agrémenté d’un garde-boue arrière !

avant : WP_000127 (1)   après : WP_000246 (1)

maintenant : 

WP_000243 (1)

J’ai donc décidé de profiter du beau temps de ce lundi 13 novembre pour le tester en mode « vélotaf » sur mon trajet Enghien-les-Bains / Nanterre : on pédale agréablement et régulièrement, mais… pas rapidement (sauf en descente, mais ça reste tout relatif : rien à voir avec mon vélo de route).

Donc, si on part « juste » (après avoir procrastiné en se disant « ça va, chuis encore large… ») il faut oublier toute velléité de tentative de rattraper son retard en mettant les mains en bas du cintre route pour « bourriner » avec relances en danseuse. Et les lignes droites avec vent défavorable deviennent bizarrement bien plus longues, de même que les quelques pentes de mon trajet se transforment en véritables montées…

De plus, comme la route principale du port de Gennevilliers est celle de tous les dangers pour les pneus de vélo, je ne vais pas trop tenter le Diable en y roulant sans pneus renforcés contre la crevaison. J’y circulerai à nouveau lorsque j’aurai pu garnir les chambres à air de liquide préventif avant de passer, un jour, aux pneus sans chambre à air (tubeless comme on dit en bon franglais).

Côté maniabilité :

Quelques infos techniques :

  • longueur : limousine, env. 2,22 m
  • envergure : albatros, env. 76 cm
  • poids : conséquent, env. 20 kg d’après mon vieux pèse-personne (qui n’a jamais été contrôlé par le service des poids et mesures)
  • cadre : acier Cromo
  • transmission : monoplateau + moyeu à vitesses Alfine 8 (donc 8 vitesses)
  • pédales : larges à picots
  • freins : à disques, mécaniques (commande par câble)
  • roues : jantes de 26″ (type VTT) chaussées de pneus fat Vee Rubber 26 x 3.0

Reste à l’équiper d’un garde-boue avant identique au garde-boue arrière offert par Antoine, que je pense avoir trouvé (merci Internet) chez Hubert Cycles, une boutique de Reims qui vend par correspondance.

19-11 – Après avoir évalué la faisabilité de la chose, il s’avère que ce garde-boue avant ne conviendra pas. En effet, il est impossible de le fixer sous la colonne de direction car :

  1. il serait beaucoup trop haut par rapport à la roue, ce qui serait inesthétique : ce n’est pas un VTT,
  2. sa partie arrière toucherait le rond du cadre et devrait être amputée des 3/4 ou 4/5 de sa longueur, ce qui ne rimerait plus à rien, l’objectif étant que je sois protégé un tant soit peu des projections venant par en-dessous.

J’ai donc commandé le même garde-boue arrière, que j’espère pouvoir installer après l’avoir adapté afin de pouvoir l’insérer entre les fourreaux de la fourche. Mais c’est pas gagné et je crains un os de dernière minute.

Par ailleurs la pompe, partagée entre plusieurs vélos, va trouver place le long du fourreau droit de la fourche où elle sera plus discrète et ne cassera pas la ligne du cadre.

26-11 : pour lire la suite, cliquer ici

Publié dans Mes vélos | Pas de Commentaire »

 

mademoizl |
Environnement TCHAD |
adminactu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carsplus production
| RADIO JUSTICE
| JCM