Méry sur Oise – Lyons la Forêt – Gisors

Posté par Jean-Jacques le 26 mai 2015

Dimanche, j’ai enfin concrétisé mon envie de découvrir Lyons la Forêt dont j’avais déjà traversé une partie du massif forestier à deux reprises : en allant jusqu’à Beauvoir en Lyons puis Dieppe.

Départ de la gare de Méry sur Oise à 8h35 pour m’éviter quelques km de route de banlieue urbanisée inintéressante. Je me laisse glisser vers Auvers sur Oise, protégé par un coupe vent car le fond de l’air est frais. Passé le pont sur l’Oise, je prends la première petite route à droite, que je quitte par un double-sens cyclable improvisé pour rejoindre la route de la vallée du Sausseron.

A l’entrée de Valmondois, j’ai l’oeil attiré par un panneau « itinéraire cyclable ». Comme le but de cette balade est la découverte, je fais demi tour et m’y engage (après avoir franchi une bordure saillante en gros pavés, pas cyclable elle). C’est vraisemblablement le vestige du ballast d’une voie ferrée qui, avec quelques aménagements, permet de remonter tranquillement la vallée du Sausseron.

Certaines parties de ce chemin sont des allées routières goudronnées. Parfois c’est aussi du chemin empierré autorisé au passage des véhicules des riverains. Ces parties sont alors truffées de nids de poule, parfois comblés avec des débris de briques ou de tuiles que je contourne soigneusement, connaissant leur pouvoir tranchant.

Ce Chemin vert, dont les parties réservées aux cyclistes et marcheurs sont protégées par de courts potelets étroitement plantés (cyclos avec remorques ou sacoches basses : séances de portage prévisibles), alterne les passages sous le couvert des arbres et les trouées lumineuses.

WP_001665   NWP_150524_0000

Il débouche à Labbeville, au nord-’ouest de Nesles la Vallée. Passé un bref mais intense raidillon, c’est par une jolie petite route que je rejoins Frouville et mon itinéraire « habituel » vers Gisors. Cette arrivée sur Frouville me permet d’ailleurs d’admirer sa mairie, que je n’avais jamais remarquée.

Je passe le hameau « fortifié » de Messelan, franchis en moulinant la longue côte qui suit avant de replonger sur Arronville, dont l’entrée est protégée par un « gendarme couché » parfaitement adapté aux vélos. J’en sors, en me croyant un instant dans le Morvan, par la jolie petite route de Berville (refaite à neuf qui plus est).

  WP_001670   WP_001671

Arrivé à Berville, je bifurque vers la plaine et la D 105 menant à Chaumont en Vexin.

Arrêt photo pour montrer la diversité du paysage, puis pédalage à bon rythme (enfin, « mon rythme » serait plus juste, même si j’ai suivi un cyclo qui m’a dépassé et m’a servi de « lièvre ») jusqu’à Chaumont en Vexin pour une pause boulangerie. A propos de lièvre, cette partie sera marquée par des rencontres animales : alouette décollant juste au dessus des blés encore verts, lapin couché n’ayant pas su anticiper l’arrivée d’un véhicule, lièvre un instant surpris dans l’herbe du bas-côté mais qui s’enfuit aussitôt, seules les pointes des oreilles dépassant du blé à chaque bond.

En arrivant sur Trie-Château, le débouché sur la passante D 981 se fait désormais par un magnifique rond-point, que je trouve bien plus pratique et sûr que l’ancienne intersection en sifflet.

Comme les fois précédentes, l’arrivée sur Gisors se fait par une zone d’activités commerciales à la chaussée façon « patchwork », certainement abîmée par le trafic incessant des cyclistes … Gisors est l’occasion d’une pause double-café à une terrasse ensoleillée du rond-point du centre-ville. Je le sirote en regardant passer les Jackies en goguette.

Je repars en montant la petite côte pavée jusque derrière le château, direction St Denis le Ferment par la route forestière menant au moulin de Saint-Paërs dans la vallée de la Lévrière. Je remonte cette vallée en pente douce, toujours aussi agréable à parcourir. Arrivé à Bézu la Forêt, je m’arrête pour une pause pique-nique d’environ 30 mn en centre-ville, rue de l’Eglise.

02062011(006)   WP_001683

J’emprunte ensuite un bout de la route des Andelys pour gagner le plateau où je bifurque à droite vers les routes forestières dont la plupart sont réservées aux marcheurs et cyclistes.

WP_001684   WP_001687

Elles offrent de curieuses illusion d’optique : alors qu’on les croit horizontales, elles s’avèrent être en légère pente, tantôt montante, tantôt descendante. Et mieux vaut rester attentif : les tâches d’ombre et de soleil camouflent partiellement des nids de poule, parfois d’autruche.

WP_001693   WP_001690

Parti sans carte, j’enchaîne les routes selon l’inspiration, sachant seulement que je veux rouler vers le nord-ouest en rencontrant le moins de véhicules possible. J’arrive ainsi… pile sur la N46 (E46 sur la carte) que je peux heureusement longer en prenant sur la gauche le billard d’une voie de service jusqu’à La Feuillie d’où je descends vers Le Tronquay et Lyons la Forêt que j’atteins vers 14h40.

Il  y a beaucoup de monde (l’agglomération rouennaise est proche) : les terrasses sont pleines, les automobilistes tournent pour chercher un stationnement et je me détends avec un café et une viennoiserie, mon vélo sous les yeux.

WP_001696

Je quitte Lyons par la D 6 qui monte en pente douce à flanc de coteau puis je bifurque vers Fleury la Forêt.

NWP_150524_0003

Sur le plateau, je fais un petit crochet pour emprunter une dernière route forestière, un chemin plutôt,

WP_001700   WP_001701 

avant de reprendre la route vers Morgny et son église au clocher de style darkvadorien (*), Longchamps puis Saint Denis le Ferment. (*) source

WP_001703

La boucle est bouclée et c’est à 17 heures que je prends mon billet de train en gare de Gisors.

Pour le diaporama complet de la sortie cliquez ici (pour le voir en plein écran, cliquer sur le bouton plein écran en bas à droite de la 1ère photo)

Et, pour les amateurs de chiffres : 

  • 126 km de 8h40 (gare de Méry sur Oise) à 17h (gare de Gisors) soit 8h20mn sauf erreur, 
  • enlever 15mn de pause café à Gisors, 30 mn de pause pique-nique à Bézu la Forêt, 30 ou 40 mn (pas vérifié) à Lyons la Forêt, soit à la louche 1h15-30 hors micro-pauses photos
  • cela donne… euh… env. 7h10 roulées à 17,6 km/h de moyenne, pas si mal avec des routes forestières qui étaient parfois des chemins empierrés, une jambe droite encore faiblarde et une transmission que j’ai entendue se dessécher au fil des km

2 Réponses à “Méry sur Oise – Lyons la Forêt – Gisors”

  1. Le Bellec dit :

    Merci Jean-Jacques pour ce bel itinéraire. Cela correspond pile-poil à ce que je recherchais pour rejoindre de Dieppe en partant de St-Prix avec dans l’optique de récupérer l’avenue verte après Gisors.

    Cordialement,
    Jacques.

  2. Jean-Jacques dit :

    Pour rejoindre Forges les Eaux et le départ de la Voie verte, apres avoir contourné Bezu la Foret par l’ouest remonter vers Beauvoir en Lyons par les agréables routes forestières de la forêt de Lyons. Il doit y avoir une trace dans l’art. consacré à ma balade jusqu’à Dieppe et ses environs.

Laisser un commentaire

 

mademoizl |
Environnement TCHAD |
adminactu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carsplus production
| RADIO JUSTICE
| JCM