Guylène, randonneuse atypique

Posté par Jean-Jacques le 6 avril 2013

Numéro 1, mon vélo de route bleu et jaune acheté pour aller plus vite, plus loin, plus haut qu’avec le VTC de mes débuts, vieillissant (les commandes de dérailleurs ne fonctionnent plus lorsque la T° descend sous les 10°C) j’ai repéré chez Guylène Cycles, le vélociste qui assure le gros entretien de mes vélos (oui, je peux désormais employer le pluriel) un vélo qui m’a vraiment tapé dans l’oeil, soldé à 50 % car invendu en raison de son montage initial bancal (mélange déséquilibré de caractéristiques route / randonnée / VTC)

J’ai en effet pris goût à la randonnée, à la journée comme sur plusieurs jours en cyclocamping en autonomie  totale, et ce vélo correspondait pile poil à mes rêves :

 version 1 : Guylène, randonneuse atypique dans Mes vélos guylene-sacoches-vintage-300x225  version 2 :   nouvelle-potence-2013-03-2-300x225 cyclocamping dans Mes vélos 

(selle et potence changées, faudra que je refasse la photo)

Quelques précisions techniques :

Cadre Géliano (cadreur français) typé route, tous tubes en acier Colombus SLX (haut de gamme d’il y a quelques années)

Transmission et freins Shimano Déore XT : transmission avec pédalier Biopace plateaux 48-38-28 (légèrement ovales pour atténuer le phénomène de « points morts ») et cassette 13-32, freins cantilever

Pneus Schwalbe marathon sur jantes Wolber TX profil, avec rayons croisés par 4 

Porte-paquet AV et porte-bagage surbaissé AR en tubes chromés : réalisation artisanale sur mesure (on a crevé les yeux de l’artisan pour qu’il ne puisse pas en refaire… non, je blague : il n’exerce plus, c’est tout, et c’est dommage)

Eclairage : actuellement HS, mais alimenté par une dynamo sous bases (pour dépanner, j’utilise des lampes amovibles à LED de bonne qualité, que je peux transférer d’un vélo à un autre)

Fixé sur l’axe de roue AV : compteur kilométrique Huret d’occasion, qui va sans doute disparaître car son entretien semble contraignant

Poids, sans sacoche ni antivol : 14 kg (sans doute quelques centaines de grammes en plus avec la nouvelle selle en cuir)

Ont été changées depuis son achat (voir les photos) :

La potence, une noire très moche à inclinaison réglable, remplacée par une plongeante chromée ou en alu poli, je sais pas trop

La selle, moderne mais peu confortable, remplacée par une magnifique Gyes en cuir (en cours de « rodage ») achetée en promo sur Internet 

Achats complémentaires :

2 porte-bidons en alu poli + bidons isothermes de marque Elite, série limitée Tour de France millénium Y2K (avec une bonne remise de mon vélociste car invendus et payés en liquide)

Un décaleur de cintre pour fixer la sacoche AV de telle sorte qu’elle repose sur le porte-paquet, réalisé à partir d’une extension de cintre détournée de son usage initial

Les sacoches AR « vintages » made in France, en matériau synthétique recouvert de tissu, étanches sauf par les coutures et l’ouverture, m’ont été offertes par un « collègue » vélotaffeur qui les a trouvées à vil prix (5 €) dans un vide-grenier

Mise à jour :

la sacoche synthétique de guidon, passée sur CA2000 mon VTT, a été remplacée par une Gilles Berthoud en cuir et toile qui a tout de même une autre allure, enfin une solide et pratique béquille complète l’équipement

dsc005041-225x300 Géliano

 

 

Laisser un commentaire

 

mademoizl |
Environnement TCHAD |
adminactu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carsplus production
| RADIO JUSTICE
| JCM