Mes 24h du Mans vélo

Posté par Jean-Jacques le 24 août 2010

Et bien ça y est, c’était dans mes projets et je l’ai fait : j’ai participé aux 24h du Mans vélos 2010 !

Pas comme « hamster » (cf lexique) mais comme membre de l’équipe d’intendance, et il en fallait une pour assurer l’hébergement et la restauration d’un groupe de 25 personnes du vendredi après-midi au dimanche après-midi (24h/24 du samedi 11h, repas d’avant compétition, au dimanche 16h, repas de fin d’évennement)

  • 2 monospaces chargés en mode « Tetris » : 24hassistance1.jpg (mais en fait, il y a eu 4 ou 5 véhicules de compétiteurs aussi chargés)
  • 1 rouleau de rubalise (ruban de chantier bicolore blanc et rouge) pour délimiter l’emplacement du « camp de base » dans le camping du circuit : environ 50x20m !
  • 1 petite tonnelle d’env. 3x3m (+ 1 d’env 5x5m transportée pour rien car on ne nous avait donné que le sac de l’armature : malgré un SOS téléphonique, la bâche est restée introuvable. Encore heureux qu’il ait fait beau comme dit la chanson)
  • 2 petites tables carrées (3 si la 3ème avait été utilisable)
  • 2 rallonges électriques sur enrouleur
  • 1 rallonge multiprises + 3 prises multi
  • 1 projecteur halogène (pas utilisé) + 1 petit lampadaire 2 lampes d’une célèbre marque suédoise
  • 3 frigos « table top » + planches pour les caler
  • 3 micro-ondes
  • 2 cafetières + 2 bouilloires électriques
  • 2 cubitainers plastiques d’environ 15l chacun pour avoir l’eau courante (le point d’eau n’était cependant quà 10m)
  • 2 faitouts électriques (genre cuiseur à riz) + 1 grand faitout (env. 40 cm de haut)
  • grands saladiers, nombreuses boîtes hermétiques, couteaux et couverts d’office
  • 2 planches à découper
  • 1 gros rouleau de feuille d’aluminium et 1 gros rouleau de film plastique étirable alimentaire
  • 1 plaque électrique
  • 1 petite glacière électrique (pour le stand sur le circuit)
  • 1 servante d’atelier avec outillage (pour le stand sur le circuit)
  • vaisselle (assiettes, couverts, gobelets) jetable : c’est pas écolo mais ça fait gagner du temps pour être disponible pour les compétiteurs
  • plusieurs packs de lait
  • plusieurs packs d’eau (plate de source et minérale pétillante) et de Cola (pour le sucre et la caféïne)
  • nombreuses briques de jus de fruits
  • 3 rôtis de veau cuits un peu moins longs qu’un clavier de PC
  • 15 poulets rôtis
  • 90 oeufs cuits durs
  • plusieurs kg de pâtes
  • 1 couscous cuit complet pour 25 pers. (agneau, boulettes de viande, légumes, semoule)
  • conserves de légumes pour salades (maïs, coeur de palmier, pois chiche)
  • plusieurs kg de légumes (tomates, concombres, avocats) et de fruits (bananes, pommes, kiwis) frais
  • 1 kg de café moulu + assortiment de thés en sachet
  • une dizaine de miches de pain complet préparé par un des compétiteurs (il n’a pourtant même pas eu droit à : « elles sont belles tes miches ! »)
  • des boîtes d’épais crackers hollandais à la farine complète et au sésame
  • tout un assortiment de viennoiserie pour les petits-déjeuners et autres pauses casse-croûte
  • sel, poivre, harissa, moutarde, mayonnaise, ketchup, beurre, confiture, pâte à tartiner à la noisette (1 pot industriel et plusieurs pots artisanaux faits « maison » par l’épouse d’un compétiteur)

Sauf les salades, faites sur place, et environ 2 kg de pâtes, tous les plats cuisinés ont été préparés le jeudi : les aliments ont été cuits -y compris les pâtes- puis emballés séparément et mis au frigo afin de ne plus avoir qu’à les assembler et réchauffer avant de servir.

Pour ma part, j’ai fait sobre :

  • 1 tente de randonnée 3 places légère (3kg) pour pouvoir servir avec un ou deux de mes gosses lors de futures escapades cyclistes (le double toit se monte avant la chambre qui se démonte donc en 1er lorsqu’il faut remballer : utile quand il pleut)

24hsamsuffit1.jpg  24hsamsuffit2.jpg

  • 1 duvet « sarcophage » léger pour météo tempérée         
  • 1 lampe intérieure à LED pouvant être utilisée comme lampe torche
  • 1 réchaud mono-feu Primus + cartouche de gaz assortie + 1 popote alu 1 pers. (rien de tout cela n’a servi mais j’étais comme un gamin à Noël)
  • 1 matelas autogonflant acheté en solde pour l’équivalent de 50 francs en grande surface (rose pétant mais m’en fout, j’assume !)
  • des couverts de camping très « cycle chic » : cuillère à soupe, fourchette et couteau pliants en acier, dans une belle pochette en cuir rouge imitation reptile dégottée dans une brocante (n’ont servi que pour le casse-croûte de vendredi midi car la vaisselle du groupe n’était pas encore arrivée)
  • un petit sac de voyage pour quelques fringues (il m’a servi d’oreiller) et un nécessaire de toilette
  • Le tout tenait dans un volume comparable à celui d’une sacoche avant de facteur à vélo

      Tente et duvet ayant été achetés d’occasion en juillet avant mon départ en congés (car neuf, ouille !) sans avoir eu l’occasion, c’est le cas de le dire (ah ah ah quel humour ! faut dire que j’ai fait récemment un stage d’école du rire) de l’essayer, j’ai eu la bonne surprise de constater en m’installant vendredi matin que tout était en bon état et complet. Mais la chambre de la tente était un peu sale (stockée humide ? je l’ai lavée et sêchée sitôt rentré) et le tapis de sol a des déchirures « réparées » avec des pansements individuels. Pfff ! suis bon pour acheter un kit de réparation (envoyé un texto au vendeur pour lui suggérer d’avoir plus de coui… franchise une prochaine fois : j’aurais négocié un chouïa pour achat d’un kit de réparation et basta)

      Voici le camp de Vélotafforum : au fond, on distingue le barnum bleu de la cuisine et, sur la gauche, le camping-car et le barnum blancs d’amis suisses et alsaciens (vignerons !) 24hvelotafforum1.jpg

      la cuisine : 24hcuisine1.jpg avec une installation de pointe : 24hcuisinetechdepointe.jpg

      SAMEDI, dans la brume matinale qui a recouvert le circuit jusqu’à env. 10h30 le vendredi et le samedi :24hpausecafmatinalerelax1.jpg 

       

       

       

       

Les stands dans la brume 24hstandsbrume1.jpg (au fond, la montée vers la passerelle Dunlop, devenue « col Dunlop »)

Bientôt le départ (à 15h) :

Je suis d’attaque ! 24hcestmoi1.jpg à l’entrée du stand 18 : 24hstand18pleindenergie.jpg (au fond à gauche, le moniteur couleur permettant de visualiser certaines portions du circuit mais aussi le classement en temps réel)

stand repérable (après appropriation et aménagement) au maillot cycliste vert  »Vélotaf.com » suspendu côté circuit : 24hstand18encourse.jpg 

La parade d’avant le départ : des vélos sortant de l’ordinaire, dont celui-ci 24hparadedepart1.jpg qui conviendrait à Olive pour sa tribu, une battucada, un champion de trial à vélo (en bleu sur un vélo jaune, sur la droite de la photo) et des potiches hôtesses porte-drapeau… bof !

Départ dans le plus pur style « 24h du Mans » : les cyclistes attendant (en plein cagnard) d’un côté de la piste, avec en face leur vélo tenu par un accompagnateur. Mais pas vraiment de « rush » : la compétition dure 24h et avec les cales sous les chaussures pour les pédales automatiques (les cale-pieds à sangle sont obsolètes) rares sont ceux qui ont pris le risque de glisser en se précipitant, sauf ceux venus pour  » faire une perf’  » et il y en avait, qui n’auraient pas dépareillé une étape du Tour !

Nous, c’était s’amuser entre copains(-ines) passer du bon temps et, accessoirement, relever le défi que les un(e)s et les autres s’étaient lancé.

Le mien : tenir debout samedi jusqu’à 22h30 (impossible de dormir avant, faisait trop chaud sous les tentes) puis à nouveau dimanche de 2h30 à 8h30, ensuite vague sommeil jusque vers 10h30 et reprise jusqu’au retour (à minuit à Enghien, après avoir déposé matériels divers et collègues à Alfortville, Vincennes puis Pantin).

A cette fin, les plannings des relais des équipes étaient affichés  en cuisine 24hcuisineenvers.jpg afin de s’assurer du réveil des intéressé(e)s   l’approvisionnement alimentaire étant lui assuré en permanence, tant au camping qu’au stand (vous remarquerez la mine consternée de Betty, l’intendante en chef, devant le boulot qui reste à certains pour ressembler au modèle au verso des plannings, moi inclus d’ailleurs !)

et les changements de programmes étaient signalés 24hpassageconsignes1.jpg (là, il est 2h30 dimanche matin)

DIMANCHE  fin de matinée, à 5mn de la fin de l’épreuve les supporteurs et spectateurs en tribune sont prêts 24h5mnavantarrivee.jpg les cylistes, eux, ont lutté depuis samedi 15h contre un vent « thermique » qui se levait vers les 10h et soufflait jusqu’au soir, laminant les énergies

Heureusement, nos « collègues » Suisses et Alsaciens (Haut-Rhin) avaient prévus une canette de boisson reconstituante d’après l’effort 24haprscourseboissonreconst.jpg  (nous sommes partis avant d’avoir pu en venir à bout (50l tout de même !)

Et c’est à partir de 17h, après un ultime déjeuner commun, que le groupe 24htoutlegroupe1.jpg s’est disloqué 24hretour.jpg

Pas de diplome pour moi puisque je ne courais pas, mais ce commentaire sur le forum vélotaf.com fait par Betty Boop, la responsable franco-néerlandaise de l’équipe d’intendance :

le plus « dur à cuire » : JJ92
malgré son dos qui lui à fait souffrir, sans jamais perdre son bon humeur et en racontant ses blagues, JJ92 était sans cesse en action pour faire en sorte que tout le monde se sentait entouré, écouté …. infatigable homme à tout faire, avec toujours une geste tendre.

Laisser un commentaire

 

mademoizl |
Environnement TCHAD |
adminactu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carsplus production
| RADIO JUSTICE
| JCM