Architecture et cyclisme : l’exemple danois

Posté par Jean-Jacques le 7 mai 2010

Le cyclisme influence la conception des infrastructures routières, mais aussi l’architecture. La preuve avec le pavillon danois de l’exposition universelle de Shangaï :

bigpavilioned03.jpg bigpavilioned02.jpg

Mon anglais étant des plus limités, je vous laisse le soin de vous plonger dans le contenu de l’article http://inhabitat.com/2010/05/03/big-unveils-spiraling-cycling-pavilion-in-shanghai/ illustré par ces photos (entre autre). Et si un(e) traducteur(trice) bénévole veut s’y coller… je suis preneur !

Ca n’a pas trainé : merci à Jess, vélotaffeur, pour sa traduction dans le commentaire ci-dessous :

Une Réponse à “Architecture et cyclisme : l’exemple danois”

  1. Jess dit :

    Traduction « à l’arrache » :

    L’agence d’architectes BIG a achevé récemment la construction du Pavillon Danois, étonnante vitrine des modes de déplacement doux pour l’Exposition Universelle 2010 de Shangaï. Conçue comme une élégante boucle ascendante, la structure est recouverte d’un toit végétalisé qui supporte 300 bicyclettes permettant aux visiteurs d’expérimenter le mode de déplacement doux favori des Danois. Le pavillon est enveloppé d’une façade ajourée qui laisse passer la lumière du jour et, au coucher du soleil, la façade semble s’embraser de lumière alors que piétons et cyclistes semblent glisser à l’intérieur du bâtiment.

    Le Pavillon Danois de l’agence BIG promeut l’utilisation du vélo et de la marche comme moyens de transports durables, en donnant aux visiteurs une opportunité de découvrir les meilleurs aspects de la vie citadine à la danoise. Le bâtiment est fait d’acier peint en blanc, dont la capacité de réverbération est utilisée pour garder l’intérieur frais dans la chaleur de l’été shangaïais. La piste cyclable intérieure utilise le même revêtement bleu clair que celui des pistes cyclables danoises. A la fin de l’Exposition Universelle de Shanghai, le Pavillon Danois pourra être déplacé et devenir un maillon de l’infrastructure de la nouvelle flotte de vélos de ville de Shanghaï.

    Au pied du pavillon, une pièce d’eau accueille l’original de la très fameuse statue représentant la Petite Sirène de H.C. Andersen située habituellement à Copenhague. La statue est considérée comme un trésor culturel par les danois, et son séjour à Shanghaï est un symbole de l’ouverture d’esprit de cette nation et du regard accueillant qu’elle porte au reste du monde. Le fondateur de l’agence BIG, Bjark Ingels, remarque : “ Ecologiquement parlant, il est considérablement moins polluant de déplacer la Petite Sirène en Chine que de déplacer 1,3 milliard de Chinois à Copenhague.”

    Ingels décrit le pavillon comme “ un morceau de piste cyclable de Copenhague, enroulée comme une corde … les vélos de ville stationnés sur le toit offrent à nos hôtes Chinois une opportunité de découvrir le mode de vie citadin danois. Du coup, quand vous arrivez à l’Exposition, vous visitez le Danemark, prenez un vélo et vous explorez le reste du monde ! Quand nous avons visité l’Exposition Universelle de Saragosse, nous avons été frappés par l’artificialité du contenu. De la propagande officielle en papier mâché. Le pavillon danois de l’Exposition Universelle 2010 c’est du concret, et pas juste du vent. Vous pouvez faire du vélo, nager dans l’eau du port, et contempler la vraie Petite Sirène. »

    Merci Jess ! J.Jacques

Laisser un commentaire

 

mademoizl |
Environnement TCHAD |
adminactu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carsplus production
| RADIO JUSTICE
| JCM