ce matin, mon vélo était un… trempoline !

Posté par Jean-Jacques le 5 janvier 2010

25-11-2009 :

Ce matin, je suis venu en « trampoline », le VTT tout suspendu d’un de mes beaufs. Un super vélo, la preuve :

  • marque inconnue (= sûrement confidentielle pour spécialistes)
  • un gros autocollant « neumbeur oine » en anglais
  • des freins V-brake (qui me changent agréablement des cantilevers de mon char)
  • fourche suspendue + suspension AR
  • et cerise sur le gâteau : un dispositif intégré de travail renforcé des cuisses par descente lente et insidieuse du tube de selle, même avec le collier de serrage serré à mort (mais pas trop, j’ai peur qu’il pète) = réajustement toutes les 10-15 mn

dur-dur le trajet malgré cette merveille de concentré de technologies : vent de face, manivelles plus courtes il me semble, développements plus petits, pompage à chaque coup de pédale (merci les suspensions trop molles ?). Bref une daube machine qui roule et freine c’est ce qu’on lui demande après tout

Et pourquoi ? parce que hier soir

Vélotaf : 1 / moto ninja(*) : 0

il fait nuit (19h) je roule sur le plat sur la piste cyclable du port de Gennevilliers avec le vent dans le dos => 30-35 km/h et voila-t-il pas qu’au coin d’une rue, débouche un ninja sur sa moto TT sans feux.

Enfin, débouche est un grand mot : il avance façon Baron Karl von Drais mais à quelques mètres devant moi qui suis pourtant déguisé en sapin de Noël : LED blanche clignotante sur le casque, feu AV Trélock 735 (pas le top mais bien visible), gilet orange OBC
Comme il écoute ses potes qui doivent lui prodiguer des conseils pour maîtriser l’engin (ou simplement démarrer ?) aucun ne m’entend sauf trop tard : malgré mon freinage d’urgence (en Cantilevers anémiques, ou mal réglés) je ne peux éviter le motard (apprenti ?)
Et c’est là que les lois de la physique entrent en jeu : environ 85 kg de vélotaffeur (habits compris) + plus de 15 kg de char (équipements inclus) vélotaffesque qui percutent un obstacle à env 20-25 km/h = …… je laisse le calcul aux matheux et physiciens

Pour moi ce fut : position du hockeyeur ou rugmyman pour un tampon (légèrement de 3/4 droite, la tête rentrée dans les épaules, en braquant légèrement à gauche pour éviter que la fourche ne prenne l’impact de face)
Pour le motard : « ???? »
puis par terre avec la moto sur la jambe droite « aille, aille, p**ain, ma jambe, ma jambe »
Pour ses potes : « vite vite, les schmidt » (pas les cuisines, les flics en argot gitano/banlieusard)
Pour les flics qui les guettaient, depuis un moment m’ont-ils dit, saisie de la moto et du motard (ses potes je sais pas)
Et enfin moi qui réussis à repartir avec la roue AV légèrement en huit voilée et le guidon faussé : une poignée plus basse que l’autre il me semble. 
Donc en attendant de réparer de mon char ce week-end (ou le rachat d’un nouveau vélo ?) et une éventuelle indemnisation (si le gars ou ses parents sont solvables), je roule en trampoline

JJ »Monsieur Bing »TM

(*) Ninja : voir le lexique

Laisser un commentaire

 

mademoizl |
Environnement TCHAD |
adminactu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carsplus production
| RADIO JUSTICE
| JCM